Le Luxembourg s'est lancé dans l'aventure spatiale en 1985 à travers la Société européenne des satellites (SES), un des plus grands opérateurs de satellites géostationnaires au monde. Ce pari réussi a permis non seulement le développement et la croissance de SES, mais également le développement de toute une industrie autour de cet acteur majeur du paysage spatial luxembourgeois.

 

Si la création de l’opérateur de satellites SES a été le premier pas réussi de l’histoire du Luxembourg dans l’Espace, l’adhésion du Luxembourg à l’Agence spatiale européenne (ESA) a été une autre étape importante de notre évolution dans le domaine spatial. Après une fructueuse collaboration avec l’ESA en tant que membre coopérant dans le programme de télécommunications, le Luxembourg a fait en 2005 le pas de devenir un État membre de l’ESA à part entière.

 

Les objectifs LUXIEL Technolgies Division SPATIAL


Nous aidons les acteurs du secteur spatial luxembourgeois à remplir leur mission dans un contexte de coopération internationale.

Nos ingénieurs contribuent à la diversification et à la pérennisation des activités économiques au Luxembourg par une démarche proactive qui consiste à consolider et mettre en valeur les compétences existantes dans le domaine des médias et des services de communication électronique. Grâce à nos services d'accompagnement nous contribuons à renforcer la position compétitive des entreprises et des organisations de recherche publique dans le secteur spatial. 

LUXIEL Technologies Space Division

La Terre vue du Luxembourg


Ce 9 juin, le ministre de l’Économie, Étienne Schneider, a présenté lors d’une conférence de presse le centre de géo-information EarthLab qui sera établi au Luxembourg. Le centre fournira des services dans une optique d’évaluation de risques industriels et environnementaux, par exemple concernant les établissements concernés par la réglementation "Seveso".

 

Ce centre de prestation de services liés à l’observation de la Terre par des satellites ou d’autres moyens d’observation (avions, drones, etc.) est le fruit d’un partenariat stratégique entre les entreprises Telespazio France et e-GEOS - qui sont le principal actionnaire de la nouvelle structure – et HITEC (8% du capital) et POST Luxembourg (près de 37% du capital).

 

Les futurs clients potentiels de la nouvelle structure à Luxembourg seront notamment des acteurs de l’industrie, de l’assurance ou des fonds d’investissement. Soutenu par le gouvernement, le centre développera ces nouveaux services qui seront commercialisés dans environ deux ans. Le projet permet de créer à terme près de 30 nouveaux emplois au Grand-Duché.